Des experts prennent la parole pour partager avec vous sur leur expérience de l’optimisation du taux de conversion.

 

 

Aymeric Moser, directeur marketing, Spartoo

 » Il faut travailler sur le tunnel d’achat. De l’arrivée de l’internaute sur le site à la validation de sa commande, la navigation doit être la plus efficace possible. Il faut bien réfléchir à l’ergonomie du site en amont pour faciliter l’achat. Est-ce que la page panier est assez claire ? Le processus de commande est-il assez rapide ? Les moyens de paiement sont-ils adaptés ? Autant de questions à aborder.  »

 

 

 

 

Simon Le Fur, directeur marketing, Greenweez.com

 » Chez Greenweez.com nous pratiquons le « lean marketing ». Plutôt que de passer des jours à réaliser des tests A/B pour valider nos optimisations, nous les mettons en ligne en ayant défini la metric que nous voulons améliorer (taux de conversion, panier moyen, marge…). Si la metric n’évolue pas positivement nous sommes organisés pour pouvoir revenir en arrière très rapidement.  »

 

 

 

Hervé Fauvin, DG France, eCommera.

 » Pour optimiser le taux de conversion, les e-commerçants doivent s’assurer que tous les leviers de leur activité e-commerce (opérations, marketing, site et produit) fonctionnent bien et qu’ils communiquent entre eux. La gestion des commandes, la disponibilité des produits, la qualité du catalogue et la connexion entre le marketing et le stock, tous ces éléments sont des leviers qui vont directement agir sur le taux de conversion. Les campagnes marketing doivent être en adéquation avec ce que l’activité e-commerce offre réellement aux consommateurs.  »

 

 

 

Frédéric Lézy, directeur de la business unit e-commerce, Arvato

 » Fluidifier le parcours d’achat du client grâce à un merchandising personnalisé dès son arrivée sur le site, des avis consommateurs sur les fiches produits, une relance par e-mail si son panier n’a pas été validé, la mémorisation de ses coordonnées bancaires pour faciliter son prochain achat et le choix de plusieurs modes de livraison (point relais, domicile, magasin, express).  »

 

 

 

 

 

Véronique Bergeot, directrice générale, Social Moov

 » Facebook permet de répondre aux attentes des e-commerçants en matière de taux de conversion. Les outils publicitaires de Facebook offrent des ciblages très fins et adéquats grâce à des plateformes spécifiques permettant de proposer des annonces en fonction des préférences et des centres d’intérêt des utilisateurs, qu’ils soient déjà clients ou non. En effet, combiner le Custom audience, le Retargeting et le Lookalike audience permettent de générer, en moyenne, entre 5 € et 15 € pour 1 € investi.  »

 

 

 

 

Thomas Faivre-Duboz, cofondateur de Converteo

 » L’offre au sens large est un levier souvent bien plus puissant que l’ergonomie elle-même. Par exemple, la gratuité des frais de livraison est un fort accélérateur de conversion, même si elle est compensée par une hausse des prix faciaux des produits.  »

 

 

 

 

Et vous, avez-vous des conseils à partager ?

Source : e-marketing.fr

 

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *